Maxime Favrod, percussionniste, est né en 1960 à Morges en Suisse. Après avoir fini ses études de percussion au conservatoire de Genève, il a suivi des master classes avec Daniel Ciampolini (IRCAM-Paris), Ruud Wiener, Keiko Abe, puis a fait du marimba sa spécialisation chez Robert van Sice à Rotterdam avec l’obtention du Diplôme Européen de Marimbiste de la Haute Ecole de Rotterdam en 1994. Maxime Favrod joue en tant que soliste, autant dans la musique de chambre qu’en orchestre, surtout dans la musique contemporaine. Il a joué pratiquement dans tous les orchestres de la Suisse romande (entre autres l’OCL, l’OSR, l’OCG, le NEC et Contrechamps). Aujourd’hui, il se consacre particulièrement à la musique contemporaine avec le NEC et explore en duo le répertoire pour clarinette et marimba.

Après avoir enseigné le marimba et la multi-percussion en classe professionnelles au Conservatoire de la ChauxdeFonds pendant 9 ans, il travaille depuis 2006 comme professeur de percussion au Conservatoire de Fribourg.

En 1995, il est invité à donner des master classes en classe professionnelle dans plusieurs conservatoires du Guatemala où le marimba est l’instrument national. Lors de son séjour, il collecte des pièces de musique guatémaltèque, les arranges pour ensemble de marimbas et les distribue chez Alfonce Production à ClermontFerrand. 3 recueils sont encore sur le point de paraître. Depuis 1995, il interprète régulièrement le répertoire guatémaltèque pour marimba avec ses élèves et en fait un instrument pédagogique dans l’apprentissage de l’instrument.

En 1999, c’est avec le soutien de Pro Helvetia, de la Suisa et d’autres que Maxime Favrod enregistre Marimba Now, 7 créations pour marimba solo regroupées sur un disque et composées notamment par Jacques Demierre, Fritz Hauser et Edu Haubensak.

Il est actuellement le percussionniste principal du NEC (Nouvel Ensemble Contemporain), un ensemble qui, chaque année, commande des pièces à des compositeurs contemporains et qui organise régulièrement des tournées internationales, dont plusieurs fois en Chine et en France. Dans ce cadre, Maxime Favrod a joué la création Haiku de Marc-André Rappaz pour marimba solo aux Festival de Wuhan et Fuzu en 2010. Il a également participé à plusieurs tournées internationales avec l’OCL, avec qui il a joué près de 20 ans, qui lui ont permis de se produire au Carnegie Hall à New York, au John F. Kennedy Memorial Center for the Performing Arts à Washington, puis en Corée, au Japon, à Taiwan et en Europe.

En tant que membre du CIP (Centre International de Percussion) pendant 8 ans, Maxime Favrod enregistre et joue à Budapest une création mondiale de Franco Donatoni. Lors d'une tournée en Alsace, il participe à des performances avec Fritz Hauser dont la création pour marimba solo de ce dernier, Die Klippe, qu'il enregistre ensuite sur Marimba Now. Toujours avec le CIP, il interprète beaucoup de répertoire pour ensemble de percussion et marimba solo comme, par exemple, Marimba Spiritual de Minoru Miki.

 

Maxime Favrod est également le responsable du pupitre du festival Les Jardins Musicaux, où il a joué pratiquement la totalité du répertoire de Steve Reich, Kontakte de Stockhausen, ainsi que des pièces de John Cage, de Georges Crumb, de Luigi Nonno et d’autres.